Que doit-on faire pour se protéger des mauvais payeurs ?

par

dans

Dans le monde du travail et des échanges commerciaux, on peut trouver des personnes qui sont des mauvais payeurs. Il est possible de les éviter en prenant des précautions à l’avance. Il faut réfléchir à ces moyens de protection pour ne pas perdre son argent. Dans cette rubrique, on va présenter les différentes astuces pour se protéger de ces individus.

Trouver des informations sur le client

Pour éviter les mauvais payeurs, il faut être prudent. Pour cela, il faut s’informer sur la solvabilité du client avant la conclusion du contrat. C’est la meilleure précaution possible de réduire les risques de retard de paiement. Les renseignements peuvent être obtenus par le biais de la bouche-à-oreille. C’est l’unique moyen de s’informer sur son client de façon légale. En utilisant d’autres méthodes, on peut éviter la diffamation sur l’atteinte à la vie privée d’un individu. Il faut donc connaitre par cette méthode à qui on a à faire et quels sont ces antécédents financiers avec d’autres personnes.

Plus on est renseigné sur une personne sur le plan social et économique, plus on peut être plus vigilant et limiter les risques. C’est une méthode des agents bancaires pour ne pas trop endetter ses clients ou pour prévenir à l’insolvabilité. Ces derniers font des analyses financières sur la vie sociale et économique de leurs clients pour les connaitre un peu plus.

Établir un contrat bien précis et contraignant

Pour se protéger des clients mauvais payeurs, il existe un autre moyen notamment l’établissement d’un contrat bien précis. Le principe est simple. Il faut imposer des conditions de paiement très strict avant même la signature de contrat. Si le client accepte les exigences, il peut donc être de bonne foi à payer à temps et à l’heure ses factures. La technique de conclure un contrat imposant est de préciser clairement qu’il existe des sanctions et des amendes à payer en cas de retard de paiement ou de négligence. L’objectif est de couvrir et de prévenir autant que possible les mauvais payeurs par des conditions contractuelles.

En outre, il est possible aussi de montrer à ses clients qu’on tient beaucoup à la ponctualité du paiement de facture en stipulant les conditions de paiement sur la facture. Cette méthode est simple à réaliser. Il suffit de détailler les conditions de paiement à chaque facture et d’informer précisément les sanctions en cas de retard. Toutes ces informations doivent être mentionnées dans le contrat afin que l’on puisse être bien équipé au cas où l’affaire arrive en justice.

Concernant les clauses commerciales précises

La troisième précaution à prendre en compte pour éviter les mauvais payeurs est la clause commerciale renforcée. Pour tout savoir, celle-ci est très importante et doit être stipulée dans le contrat. Elle doit limiter le délai de réclamation des clients. En effet, elle fixe une limite à la durée où le client pourra contester la qualité des marchandises ou travaux livrés. S’il est satisfait, il devrait dans ce cas payer le travailleur.